Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

arbres

En miroir de l'article d'hier...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Chênaie pubescente causse 0927La chênaie pubescente dont on a parlé hier (voir la page de la Botanique amusante "En-chênés "Aubagne" de Pagnol) est présente sur les causses calcaires, ici autour d'une lavogne sur le Larzac : c'est une dépression naturelle creusée dans la terre calcaire et aménagée par l'homme : étanchéifiée par un tapis argileux puis pavée de dalles, elle permet au bétail de boire au point d'eau constitué. Les îlots d'arbres parsemant le paysage sont des bosquets de chênes pubescents (Quercus pubescens, Fagacées). 

Voir les commentaires

Réponse au Thuidium d'hier...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Thuya-871.jpgComme hier la petite mousse, le thuya (Thuja sp.) présente des feuilles très réduites, en écailles plaquées contre les rameaux qui les portent, imbriquées comme les tuiles d'un toit, insérées sur 4 rangs (elles sont donc opposées 2 par 2). C'est un arbre Coniférophyte, c'est-à-dire qu'il porte des cônes comme le sapin ou l'épicéa. Le cône est constitué d'écailles lignifiées, renfermant quand il est fermé les ovules insérés sur les écailles resserrées. Les ovules y sont protégés pendant leur maturation puis, après la pollinisation, pendant leur transformation en graines. On voit ici un de ces petits cônes, mature, bien ouvert et vidé de ses petites graines ailées. 

Voir les commentaires

Art graphique

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

ecorce-4354.jpgBeauté graphique d'une écorce de résineux. le liège qui la compose tombe par plaques, dévoilant les plaques de liège plus jeunes, plus jaunes, en dessous.

Pour se remémorer la construction de l'écorce, relisons la page de la Botanique "De la mutilation des arbres" (lien : http://www.desfleursanotreporte.com/pages/De_la_mutilation_des_arbres-5339206.html)

Voir les commentaires

La Botanique amusante : Baiser figé

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

baiser 1554Scène torride dans une forêt ... Approchons-nous à pas de loup... Chut ! Ne pas déranger ! Deux arbres enlacés en un baiser langoureux ! Comment cela est-il possible ? RDV sur la page de la Botanique amusante de ce lundi intitulée "Baiser figé".

Voir les commentaires

Tous les Saints déboussolés

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Beaune-3042.jpgLes beaux jours s'éternisent, les arbres n'en finissent pas de perdre leurs feuilles jaunies, les jardins conservent leurs garnitures de choux et de poireaux... On ne sait plus à quel Saint se vouer ! Samedi dernier : "A Sainte-Delphine mets ton manteau à pélerine", le lendemain "A Saint-Séverin chauffe tes reins"..., autant de proverbes que la douceur de cet automne interminable dément ... "A la Sainte-Catherine, tout bois prend racine"  : au 25 novembre, les circulations de sève sont stoppées dans les branches et la sève est "descendue", les bourgeons sont en dormance parce que les jours ont raccourci. On peut alors planter les jeunes arbres, racines nues, sans craindre qu'ils ne bourgeonnent trop tôt.

tremble 3449Pourtant sur les arbres certains des bourgeons se sont ouverts et d'autres gonflent ! La dormance serait-elle perturbée par la trop longue douceur de cet été indien qui n'en finit plus ? Et vous, avez-vous constaté des bourgeons qui bourgeonnent en ce moment, comme ici chez le peuplier tremble dont on aperçoit la bourre (les poils blancs cotonnneux) qui apparaît entre les écailles qui s'ouvrent ?tremble 3454       

Voir les commentaires

Voyage au centre de la crotte

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Sorbus aria 1457Dans la montagne se préparant à l'hiver, les fruits mûrs sont légion : l'alisier blanc (Sorbus aria, Rosacées) propose aux passereaux restant sur place, ne migrant pas, ses petits fruits rouges. Ce sont de petits fruits charnus à noyau, comme de petites cerises, des drupes en botanique. La dissémination de la graine contenue à l'intérieur du noyau passe donc impérativement par le tube digestif d'un oiseau (on désigne alors cette dissémination par le terme savant d'endozoochorie). Ce mode dissémination permet à la graine de voyager, son séjour dans les intestins de l'oiseau favorise la future germination de la graine en aidant la levée des inhibitions (dormance de la graine), et les fientes de l'oiseau contenant les graines à moitié digérées apportent l'engrais nécessaire (l'azote) à la bonne croissance de la plantule lorsque les conditions de développement seront bonnes au printemps printemps. Notons que l'alisier blanc n'est blanc que par les faces inférieures de ses feuilles, recouvertes d'un duvet clair homogène et qui lui donne un aspect argenté.Sorbus-aria-1522.jpg

Voir les commentaires

Et les résineux ? Perdent-ils leurs feuilles ?

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Nous avons vu hier que les feuillus perdent leurs feuilles de manière synchronisée, tous à l'automne sous nos latitudes (voir la page de la Botanique amusante  La saison du recyclage ).

94-Pin-neige.jpgQu'en est-il des résineux ? Leurs parures vertes et sombres semblent insensibles au passage de l'hiver et les aiguilles, leurs feuilles, semblent être immortelles : on les dit sempervirentes. Et pourtant, elles tombent ! Mais contrairement aux feuilles des feuillus, elles tombent de manière non synchronisée, un peu comme les cheveux d'une chevelure (nous perdons quelques dizaines de cheveux par jour...).

Une aiguille peut vivre plusieurs années, bien protégée du froid par sa carapace dure et vernissée. L'abscission de l'aiguille (sa chute) se produira de façon comparable à celle des feuilles, mais les aiguilles tomberont toujours de manière étagée dans le temps.

Reste une exception chez les résineux, qui se comporte comme un feuillu et chez qui les aiguilles, après avoir jauni, tombent toutes en même temps à l'automne : le mélèze (Larix decidua), pour le plus grand plaisir de nos mirettes à l'étage du mélézin fin octobre dans les Alpes... 2321 261011 Le Monal

Voir les commentaires

La Botanique amusante : la saison du recyclage

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

automne-464.jpgAutomne malade et adoré

Tu mourras quand l'ouragan soufflera dans les roseraies (...)

Et que j'aime ô saison que j'aime tes rumeurs

Les fruits tombant sans qu'on les cueille

Le vent et la forêt qui pleurent

Toutes leurs larmes en automne feuille à feuille (...)

Apollinaire nous invite en automne, à comprendre la saison du recyclage ... RDV sur la page de la Botanique amusante !

Voir les commentaires

Accroche-coeurs

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Parthenocissus quinquefolia 1253 Vigne-vierge de Virginie, Parthenocissus quinquefolia (Vitacées) est une liane grimpante comme sa cousine la vigne. Les feuilles à 5 folioles lui donnent son petit nom. Ses tiges sarmenteuses (c'est-à-dire longues et flexibles comme les pousses de la vigne) s'accrochent aux arbres ou aux murs grâce à des vrilles dont l'extrémité au contact du support peut devenir une pelote sécrétant des substances adhésives. Chaque vrille s'insère face à une feuille sur la tige. Ses baies sont consommées par les oiseaux, elles sont toxiuqes pour l'homme et les mammifères car elles contiennent de l'acide oxalique en grande quantité, une substance cristallisable qui peut causer des calculs rénaux. 

Voir les commentaires

Des arbres endurcis

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

givre-1498.jpgLe givre accompagne l'automne. Comme hier dans la Vallée de Chaudefour, il est ici présent au petit matin, premières gelées blanches qui affole le thermomètre, jusque là bien sage pour une arrière-saison. L'hiver approche ! Les arbres touchés par le givre ont heureusement pris le temps de se préparer au froid en s'acclimatant : l'endurcissement des arbres est un processus saisonnier, déclenché par les températures en baisse de l'automne et le raccourcissement des jours. Il induit des changements profonds des structures et des fonctionnements de l'arbre, qui lui permettront plus tard de supporter sans geler les températures inférieures à zéro en plein coeur de l'hiver. Parmi ces processus, la dormance des bourgeons est une étape indispensable. 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>