Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La Capselle , mauvaise herbe aux riches fruits...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Capselle bourse-à-pasteurLa capselle bourse-à-pasteur (Capsella bursa-pastoris, Brassicacées) est une mauvaise herbe discrète, aux fleurs blanches minuscules et aux fruits en forme de coeur. D'aucun leur trouvent une ressemblance avec de petits porte-monnaie. Ils seraient "à pasteur" ou "à capucin" parce qu'à la palpation, ils semblent vides... on appréciera!

Capselle bourse-à-pasteur 3

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elle fait partie des "adventices" (plantes étrangères à la flore indigène) lorsqu'elle envahit les champs cultivés. Elle apprécie les sols remués.

 

 

Voir les commentaires

Des violettes à l'odeur de bonbons...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Violette odorante 1079

Le printemps en marche, c'est aussi les tapis de violette fleurant bon les bonbons de notre enfance. Viola odorata, la violette odorante, tapisse les bois et les haies grâce à ses stolons, tiges grêles rampantes, qui lui permettent de coloniser rapidement le sol. On la reconnait à son odeur évidemment, à ses feuilles ovales, en coeur à la base. Les violettes sauvages ont donné les formes horticoles de pensées qui colonisent nos plates-bandes. Certains différencient les violettes à 2 pétales vers le haut et 3 vers le bas, des pensées à 4 pétales vers le haut et 1 seul vers le bas.

Voir les commentaires

Le muscari oublié se débrouille seul...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Muscari neglectum

Le muscari à grappe (Muscari neglectum, Asparagacées) est une plante à bulbe, accrochant sa grappe de clochettes bleues aux premiers rayons printaniers. Ses petites fleurs aux 6 pétales bleux soudés entre eux sont dites gamopétales (littéralement "pétales mariés"). L'odeur qui s'en dégage lui vaut son nom latin (Muscari vient de musc..). Cette plante se reproduit essentiellement par voie végétative, seul, sans intervention de sexualité, par multiplication de ses bulbes souterrains. Cela explique-t-il son nom d' "oublié" ou neglectum ("négligé"), plante oubliée des pollinisateurs ? Mystère !

Voir les commentaires

Le tussilage, plante pionnière...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Tussilage

Le capitule jaune d'or du tussilage pas d'âne fleurit avant l'apparition des feuilles basales en forme de sabot (son nom de "pas d'âne" est une allusion à la forme de ses feuilles). On dit que le "fils vient avant le père", ce qui donne ce vieux surnom de la plante : "filius ante patrem"... Sur la tige florifère, des écailles rousses et cotonneuses facilitent sa reconnaissance. Le tussilage (Tussilago farfara, Astéracées) pousse sur les sols instables et remués, pauvre en humus, au bord des routes ou sur les terrains vagues : c'est une plante pionnière, c'est-à-dire capable de s'installer sur des sols nus, dépourvus de végétation. Elle est colonisatrice par ses rhizomes (des tiges souterraines rampantes, gorgées de réserves) et élimine facilement la concurrence.

Voir les commentaires

Des nervures au kilomètre

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

nervures

Les nervures d'une feuille, ici de lierre (Hedera helix, Araliacées), courent en un réseau très fin et très dense à travers le limbe de la feuille. Au fil de ces tuyauteries circulent deux sortes de sèves, endiguées séparément dans deux réseaux parallèles bien distincts :

- la sève brute, très diluée, composée principalement d'eau et de sels minéraux, est fabriquée par les racines qui puisent la solution du sol. Elle circule dans les tuyaux rigides du xylème qu'on appelle aussi le bois, et ce dans un seul sens, le sens ascendant, des racines jusqu'aux feuilles.

- la sève élaborée, comme son nom l'indique, est élaborée, fabriquée dans les feuilles et les organes verts (les jeunes tiges par exemple). Elle est riche en sucres issus de la photosynthèse (la synthèse de sucres dans les feuilles vertes grâce à la lumière) ainsi qu'en acides aminés, les briques de base des protéines. La sève élaborée circule dans un autre système de conduction, le phloème. Son sens de circulation est double : elle peut descendre ou monter dans la plante, selon que les besoins en sucres sont majoritaires en bas (les racines stockent des sucres pour passer la mauvaise saison) ou en haut (les jeunes fruits se remplissent de sucres au cours de leur maturation).

Les nervures d'une feuille sont fortement ramifiées, très fines pour celles qui se trouvent à l'extrémité du réseau, si nombreuses qu'elles quadrillent littéralement le limbe de la feuille autour de petits pâtés de cellules vertes, comme les rues de New-York s'entrecroisent autour de petits patés d'immeubles. Ce réseau permet d'amener l'eau et les minéraux à chacune des cellules vertes de la feuille, véritables usines à photosynthèse, et de collecter tous les sucres fabriqués pour les exporter hors de la feuille, vers le reste de la plante. L'ensemble mis bout à bout peut représenter un métrage linéaire sidérant !  

Voir les commentaires

La Botanique amusante du lundi : Ces herbes qui "collent"

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Gratteron1

Rendez-vous dans la rubrique "La botanique amusante", pour comprendre pourquoi certaines herbes "collent" et ne nous lâchent plus!

Voir les commentaires

La ficaire, championne de la colonisation

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

 ficaire2

La ficaire porte le doux nom latin de Ranunculus ficaria. Son nom de genre (Ranunculus) signifie "grenouille" et rappelle les milieux humides où elle prospère, son nom d'espèce (ficaria) signifie "figue" et évoque la forme des tubercules racinaires nombreux que chaque pied développe. C'est une championne de la multiplication végétative, cette reproduction sans sexe qui permet à la plante de se "photocopier" à l'identique : chaque tubercule racinaire détaché de la plante-mère redonne un pied de ficaire et permet à la plante de coloniser son milieu très rapidement et efficacement. 

Voir les commentaires

Floraison sous les jupes du frêne ...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

frêne fleurs femelles

Les bourgeons noirs du frêne (Fraxinus excelsior, Oléacées) cachent de bien fragiles choses... Sous les jupes de ses écailles, le bourgeon contient des fleurs discrètes et élégantes, ici les fleurs femelles. La floraison a lieu avant la foliaison (l'apparition des feuilles). Réduites et peu visibles comme souvent les fleurs d'arbres, celles-ci ne sont constituées que d'un pistil arrondi porté par un fin pédoncule. Les fleurs mâles se trouveront dans d'autres bourgeons.

Voir les commentaires

Pulmonaire

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

Pulmonaria sp

La pulmonaire (Pulmonaria officinalis) est une plante de la famille des Borraginacées, comme le montrent les poils rudes qui recouvrent ses feuilles et tiges, ou encore son inflorescence en "cyme scorpioïde" (les fleurs s'insèrent sur une trajectoire courbe, en forme de queue de scorpion). Son nom est lié à l'utilisation qu'en faisaient les anciens pour soigner les affections pulmonaires : par analogie aux taches alvéolées qui parsèment ses feuilles et qui évoquent celles du poumon, la théorie des signatures attribuait à cette plante des vertus thérapeutiques dans la sphère respiratoire.

Voir les commentaires

Pudeur chez le saule marsault ...

Publié le par Cakie Des fleurs à notre Porte

saule marsault

Le saule marsault ou saule des chèvres (Salix caprea, Salicacées) est un des premiers arbres à fleurir au printemps. Ses fleurs, groupées en châtons dressés, sont discrètes : les mâles (à gauche sur la photo) sont réduites à des étamines jaunes et les femelles (à droite) sont réduites à un pistil, sorte de petite bouteille verte au col court. L'arbre est tellement pudique qu'il a séparé les deux sexes ! Il existe ainsi des arbres mâles et arbres femelles, bien distincts. Pas de mixité chez les saules ! Seul le vent permettra la rencontre des deux sexes, en transportant le pollen léger jusqu'aux pistils. Si l'individu mâle est facile à repérer par ses boules d'or, le femelle est autrement plus discret, à cause de la couleur des fleurs femelles. Cherchez bien, leur beauté vous étonnera !

Voir les commentaires